COMME NOS MILLIERS D'ABONNES
DECOUVREZ LE MEILLEUR DU CINEMA SUR DVDPOST


PLUS DE 20.000 TITRES

The Dark Knight, le Chevalier Noir (2008)

Action, Aventure, Fantastique, Super Héros

(1009 votes)
Star-onStar-onStar-onStar-onStar-off
The Dark Knight, le Chevalier Noir (2008) bluray

SYNOPSIS :

Effectivement Batman, avec l'aide du Lieutenant Jim Gordon et du procureur Harvey Dent poursuit sa quête contre le crime qui sévit à Gotham jusqu'au jour où un terrible criminel fait son apparition dans les rues: le Jocker. Semant le chaos à travers la ville, Batman / Bruce Wayne devra livrer un âpre combat pour stopper son ascension...

Réalisé par :

Christopher Nolan

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
Blu-ray
DVD
FREN FREN 12 152 Min 16/9 compatible 4/3 Dolby Digital États-Unis


Académie des Oscars 2009
Oscar du Meilleur Second Rôle Masculin (Heath Ledger)

Lire la suite

23 critiques
Trier par :

    Samuel Publié le 01/01/2013

  • user-thumb
    5_pen_2_fr (435 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-onStar-on

    Sa critique : Après "Batman Begins" (2005) et "The Dark Knight: Le Chevalier Noir" (2008), le réalisateur Christopher Nolan ("Memento", "Inception", "Le Prestige",...) referme ici la trilogie Batman, avec grand succès. Les amateurs des deux premiers volets apprécieront autant, car ce troisième opus est dans la même veine. Malgré la fusillade aux Etats-Unis -qui en fait un sacré coup de pub gratuit, même si c'est négatif, on en parle! - j'ai beaucoup apprécié le film. L'univers de Batman vu par Nolan est assez grandiose, la psychologie des personnages est bien mise en avant, l'action, le suspense, le spectacle est au rendez-vous. Ne vous étonnez pas de ne pas voir de label 3D, il n'y en a pas, c'est une volonté du réalisateur d'avoir filmé en "traditionnel" 35mm (70mm pour les IMAX). Bien qu'anglophile accompli, je ferai un seul commentaire sur l'absence de traduction en français du titre: mais les traducteurs, ils sont en panne d'inspiration, ou quoi? Le Québec a bien traduit par "L'Ascension du Chevalier Noir"... L'ensemble de l'histoire est bien rythmé, le film est bien ficelé, soigné, comme on peut s'y attendre avec Nolan. Les acteurs, dont plusieurs sont habitués à travailler avec le réalisateur, sont tous excellents, avec Christian Bale en Bruce Wayne toujours aussi efficace, et Michael Caine, que j'apprécie beaucoup, même si son rôle est moins présent. Un nouvel ennemi de Batman, joué par Tom Hardy, fait son apparition et constitue un bon challenge pour le héros. Le commissaire Gordon est toujours de la partie, interprété par l'excellent Gary Oldman, avec le "petit nouveau" Joseph Gordon-Levitt, excellent acteur qui monte. Morgan Freeman, Cillian Murphy, pour ne citer qu'eux, sont de la partie. La française Marion Cotillard fait aussi partie du casting, mais je la trouve fort prétentieuse, et dans une scène en particulier, elle surjoue vraiment trop! Les effets spéciaux sont assez réussis, on est pris dans l'histoire qui dure 2h45 sans voir passer le temps. Deux petits rebondissements, un peu avant la fin, et un clin d'oeil final, ajoutent la cerise sur le gâteau... je n'en dis pas plus! Même si les puristes (dont je ne fais pas partie) trouveront des détails qui ne leur conviennent pas, pour moi c'était un vrai régal, à recommander pour les fans de comics et de Batman en particulier.

    0 Smiley_yes   1 Smiley_no

  • Pendergast Publié le 11/07/2012

  • user-thumb
    5_pen (71 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-onStar-off

    Sa critique : Ce film est vraiment bien fait. Heath Ledger remplace plutôt bien Jack Nicholson dans le rôle du Joker. Il mérite bien son Oscar, dommage qu'il fut posthume. Un bon moment cinéma.

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • Scylla Publié le 11/11/2011

  • user-thumb
    5_pen (299 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-onStar-off

    Sa critique : N'y a-t-il pas, finalement, pire ennemi que celui qui réside dans le plus profond coin d'ombre de notre âme?!? Si ces dernières années, les tentatives d'adaptation sur grand écran "en chair et en os" des aventures du cavalier de l'ombre s'étaient révélées tantôt passionnantes sous l'orchestration de Tim Burton (1 et 2), elles étaient petit à petit tombées dans la parodie et s'étaient éteintes avec les derniers épisodes, n'étant plus que l'ombre d'ellesmêmes! Ce qui a toujours été passionnant dans l'univers de "Batman", ce sont ces caractères si profonds des personnages, tant les gentils que les méchants... Ce soin si particulier qu'on a donné à la complexité des personnalités. Tourmentées à mort chez les bons et complètement névrosées dans le clan ennemi. Les premières versions cinématographiques de "Batman" n'avaient pas oublié cette règle. Catwoman, le Joker, le Pingouin, Robin, Poison Ivy: tous ces personnages avaient fortement contribué au succès de ces films tant ils étaient complétement barges... Because "c'est la vie", cette "pute" qui n'épargne personne! Si "Batman Begins", épisode zéro, mettant plus en avant les origines du héros, avait été très bon dans le personnage de son méchant principal (l'epouvantail), il avait eu le défaut de placer un peu trop en avant, contrairement à la série de base et au dessin animé, le personnage de Batman. Superman et toute la clique de super-gentils sont des héros qui véhiculent une image positive et rayonnante. Batman est l'opposé de cela, l'anti-règle finalement du super-héros, restant toujours dans l'ombre, planant entre le mystère et la crainte. "The Dark Knight" a eu pour effet de remettre les pendules à l'heure. Oui, Batman met les méchants chaos, oui Batman sauve Gotham City, oui Batman ressort vivant du noir dessein que lui réservaient ses ennemis, mais non Batman ne ressort pas totalement "victorieux" de l'histoire. Car c'est ça Batman: un héros, de et dans l'ombre, qui n'a jamais eu pour utilité finalement que de permettre à des méchants beaucoup plus passionnants que lui d'exister. Cela rendant à l'histoire un relief beaucoup beaucoup beaucoup plus passionnant! Autre caractéristique tout à fait surprenante de ce film... le fameux Joker! Si sous la tutelle de Burton, le Joker, royalement interprété par Jack Nicholson, donnait l'impression d'être tout droit sorti des entrailles du dessin animé, méchant haut en couleurs et en blagues de mauvais genre, toujours prêt à faire un sale coup pour s'en payer une bonne tranche, la version 2008 nous offre un Joker issu des entrailles de l'enfer humain, beaucoup plus cruel, beaucoup plus réel aussi. Une formidable interprétation donc de Heath Ledger, regretté, qui, comme la règle propre à la série l'indique, relaye royalement Batman au second rang. Autre belle surprise, la "création" du méchant "Double Face", basculant de la lumière à l'ombre... Un gentil que la vie n'épargne pas et qui décide alors de changer. Un méchant très "humain" finalement. Seul petit bémol pour le film: 20 minutes de trop. 20 minutes d'effet spéciaux, 20 minutes d'explosions inaudibles, 20 minutes de vas-y que j't'en foute plein la vue alors que tout cela n'était finalement pas nécessaire, n'ayant pour effet que de rendre le film "trop long". Heureusement, le retournement de situation et la "naissance" de "Double Face" fera oublier et pardonner cet écart. Très belle surprise donc!!!

    1 Smiley_yes   0 Smiley_no