COMME NOS MILLIERS D'ABONNES
DECOUVREZ LE MEILLEUR DU CINEMA SUR DVDPOST


PLUS DE 20.000 TITRES

Animal Kingdom (2010)

Emotion/drame, Crime, Thriller

(35 votes)
Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off
Animal Kingdom (2010) dvd

SYNOPSIS :

Une rue anonyme dans la banlieue de Melbourne. C'est là que vit la famille Cody. Profession: criminels. L'irruption parmi eux de Joshua, un neveu éloigné, offre à la police le moyen de les infiltrer. Il ne reste plus à Joshua qu'à choisir son camp...

Réalisé par :

David Michôd

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
DVD
FREN FREN 12 113 Min 16/9 (2:35) compatible 4/3 Dolby Digital Australie
4 critiques
Trier par :

    Pendergast Publié le 15/05/2012

  • user-thumb
    5_pen (71 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-offStar-offStar-off

    Sa critique : Plutôt déçu par ce film qui promettait plus.

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • Marc Publié le 27/03/2012

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (1810 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-offStar-offStar-off

    Sa critique : Acclamé un peu partout dans le petit monde des festivals indépendants, "Animal Kingdom" démontre que l'Australie est à même d'offrir autre chose à l'international que des oeuvres où des crocodiles mangent les gens et où les cochons causent et gagnent des concours de chiens de berger. Ce "Royaume des Animaux", c'est le fief des Cody, une famille de truands à la petite semaine, dealers, psychotiques et matriarches incestueuses, tapis au coeur d'un Melbourne de l'ombre, un lieu dont sont exclues la loi et la morale et où tout repose sur une forte loyauté clanique. Contrairement aux prévisions, «Animal Kingdom» ne s'affirme ni comme un huis clos familial sordide ni comme un véritable film de gangsters, mais préfère au contraire rôder à la lisière des deux, en s'efforçant de respecter une certaine parité entre ces deux tendances. D'ailleurs, les Cody ne sont pas les "Affreux, Sales et Méchants" d'Ettore Scola, dont l'extrême dégénérescence morale parvenait à susciter le rire, et encore moins la flamboyante famille Corléone. Ce sont des êtres éteints et incultes, aux ambitions primitives et à l'horizon de vie sinistre, en butte à l'hostilité de flics brutaux qui valent à peine mieux qu'eux. Un choix de Normand qui permet l'observation, avec un mélange de pitié et de fascination, de leurs actes délictueux à l'extérieur et de la mécanique imprévisible qui régit leurs relations endogènes. Un panorama atypique et plutôt intrigant de la criminalité aux petits bras des Antipodes, que le réalisateur David Michôd cultive au moyen de tics de réalisation parfois très appuyés (grain d'image sombre, violence souterraine et rarement explicite, protagoniste central mutique, voire même un peu abruti,...) qui devraient lui permettre d'être perçu comme un challenger de poids au titre de jeune espoir du cinéma indé.

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • Paul Publié le 17/03/2012

  • user-thumb
    4_pen (44 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off

    Sa critique : L'Australie quelque peu idéalisée en Europe révèle ici un quotidien glauque et une réalité sociale sur les manquements du protectionnisme généré par la politique nationaliste de cet état-continent. Mais David Michôd n'est pas Ken Loach et même si l'accent de Melbourne remplace ici judicieusement le cockney la réalisation pêche trop par sa dispersion dans des détails déconnectés du socio-réalisme qu'il voudrait bien afficher.

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no