Au Bonheur des Ogres (2013)

Emotion/drame

(4 votes)
Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off
Au Bonheur des Ogres (2013) dvd

SYNOPSIS :

Dans la tribu Malaussène, il y a quelque chose de curieux, de louche, d'anormal même diraient certains. Mais à y regarder de près, c'est le bonheur qui règne dans cette famille joyeusement bordélique dont la mère sans cesse en cavale amoureuse a éparpillé les pères de ses enfants. Pour Benjamin Malaussène, bouc émissaire professionnel et frère aîné responsable de cette marmaille, la vie n'est jamais ennuyeuse. Mais quand les incidents surviennent partout où il passe, attirant les regards soupçonneux de la police et de ses collègues de travail, il devient rapidement vital pour le héros de trouver pourquoi, comment, et surtout qui pourrait bien lui en vouloir à ce point-là ?

Réalisé par :

Nicolas Bary

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
DVD
FRAFR FR all 93 Min 16/9 compatible 4/3 Dolby Digital France
1 critique
Trier par :

    Marc Publié le 23/04/2014

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (2004 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off

    Sa critique : Premier volet de la saga Malaussène, gros succès de librairie écrit par Daniel Pennac en 85, ''Au bonheur des ogres'' suit le quotidien doucement barré et les déboires de la famille du même nom: dans un appartement bordélique de Belleville vivent un petit bonhomme dont on coupe l'appareil auditif en cas d'éruption subite de grossièretés, un autre gamin qui fabrique des explosifs, une soeur tarologue, une autre qui tombe enceinte et une mère qui ne repasse à la maison que pour déposer le nouveau bébé, conçu avec l'un de ses amants. Et au milieu de tout ça, Benjamin Mallausène, bouc-émissaire professionnel dans un grand magasin, qui tente de maintenir le navire à flots. Quand des bombes commencent à exploser sur son lieu de travail, c'est tout naturellement que les soupçons se portent sur le jeune homme. Une enquête policière sert donc de liant à cette succession de vignettes colorées sur les multiples particularités et bizarreries des Mallausène. Bien mené, avec juste ce qu'il faut de sérieux, cet aspect de l'intrigue ne constitue pourtant pas le principal motif de se montrer satisfait. Alors que la relative exubérance du récit d'origine aurait pu menacer la solidité de l'entreprise d'adaptation, c'est justement cet aspect là qui séduit en priorité, les tribulations de ces personnages hauts-en-couleur dans un Paris ni vraiment réel, ni vraiment imaginaire, qui évoque un peu celui de ''L'écume des jours'' en moins clinquant ou celui d'un Jean-Pierre Jeunet sans excès de sépia, ont quelque chose de très poétique et rafraîchissant. Bien entendu, la popularité même du roman génère d'interminables discussions et d'irréconciliables prises de position quant à la qualité de son adaptation : ''Au bonheur des ogres'' sera trop ceci ou trop peu cela ; ânonnés par des acteurs, les dialogues y auraient perdu leur saveur ; Nicolas Bary aurait négligé le fond et la gravité sous-jacente de Pennac pour s'amuser simplement des fantaisies de la tribu Mallaussène. Pour moi qui n'ai jamais posé les yeux sur le roman, le film a été jusqu'à me donner envie de corriger le tir. Comme quoi, il n'est pas toujours impératif que l'écrit précède l'image.

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no