COMME NOS MILLIERS D'ABONNES
DECOUVREZ LE MEILLEUR DU CINEMA SUR DVDPOST


PLUS DE 20.000 TITRES

Quai d'Orsay (2013)

Comédies, Françaises, Emotion/drame

(33 votes)
Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off
Quai d'Orsay (2013) dvd

SYNOPSIS :

Alexandre Taillard de Vorms est grand, magnifique, un homme plein de panache qui plait aux femmes et est accessoirement ministre des Affaires Étrangères du pays des Lumières : la France. Sa crinière argentée posée sur son corps d'athlète légèrement halé est partout, de la tribune des Nations Unies à New-York jusque dans la poudrière de l'Oubanga. Là, il y apostrophe les puissants et invoque les plus grands esprits afin de ramener la paix, calmer les nerveux de la gâchette et justifier son aura de futur prix Nobel de la paix cosmique. Alexandre Taillard de Vorms est un esprit puissant, guerroyant avec l'appui de la Sainte Trinité des concepts diplomatiques : légitimité, lucidité et efficacité. Il y pourfend les néoconservateurs américains, les russes corrompus et les chinois cupides. Le monde a beau ne pas mériter la grandeur d'âme de la France, son art se sent à l'étroit enfermé dans l'hexagone. Le jeune Arthur Vlaminck, jeune diplômé de l'ENA, est embauché en tant que chargé du "langage" au ministère des Affaires Étrangères. En clair, il doit écrire les discours du ministre ! Mais encore faut-il apprendre à composer avec la susceptibilité et l'entourage du prince, se faire une place entre le directeur de cabinet et les conseillers qui gravitent dans un Quai d'Orsay où le stress, l'ambition et les coups fourrés ne sont pas rares... Alors qu'il entrevoit le destin du monde, il est menacé par l'inertie des technocrates.

Réalisé par :

Bertrand Tavernier

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
DVD
FRAFR FR all 109 Min 16/9 compatible 4/3 (1.85) Dolby Digital France

César 2014

Meilleur Second Rôle Masculin - Niels Arestrup

5 critiques
Trier par :

    André Publié le 07/10/2014

  • user-thumb
    5_pen_2_fr (207 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-offStar-offStar-off

    Sa critique : Le côté comique est que l'on se croirait dans une pièce de théâtre: les portes claquent sans arrêt (avec les papiers qui volent). Film un peu surréaliste où les politiciens font un peu n'importe quoi, disent n'importe quoi. Et pour en rajouter ils prennent quelqu'un qui leur écrit des discours mais surtout des citations. On aime ou on n'aime pas ce film un peu fou, très bien interprété.

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • dolores Publié le 25/08/2014

  • user-thumb
    5_pen_2_fr (482 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-onStar-off

    Sa critique : Excellente adaptation de la BD de Blain, humour piquant (à l'opposé de nombre de soi-disant "comédies françaises"), interprétation magistrale, on retrouve du meilleur Tavernier. Là où "L'exercice de l'Etat" visitait les dessous de la politique - française ou autre - d'une manière vraiment noire, "Quay d'Orsay" se moque, ironise, ridiculise et nous fait sourire. Le spectateur n'y apprendra rien mais sera conforté dans l' impression de vacuité, d'impuissance et de suffisance traînant depuis longtemps dans les pas de certains hommes politiques mais plus encore (et l'inquiétant est là) dans toute administration. Du vide comme art !

    2 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • Marc Publié le 30/07/2014

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (1857 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-onStar-off

    Sa critique : Ce n'est pas la première fois que le cinéma français s'intéresse aux dessous de la politique nationale, même s'il n'en est pas encore à l'utiliser à la manière américaine, comme source de toutes les guerres injustes, de l'élimination de témoins gênants, des programme militaires secrets et de la collaboration avec les Aliens. De ce côté ci de l'océan, si un film comme ''L'exercice de l'état'' s'intéressait à l'aspect fantasmatique et intime du pouvoir, ''Quay d'Orsay'' prend plutôt le pari d'explorer son absurdité et le vaste foutoir entropique qui tient lieu de fonctionnement interne à l'un des rouages les plus essentiels d'un Etat tel que la France : les Affaires étrangères. Il est assez simple de relier les événements sommairement grimés (Crise irakienne, crise ivoirienne,...) à une période précise de l'histoire de la Vème république, et plus encore la personnalité flamboyante de l'avatar joué par Thierry Lhermitte à un certain Dominique Galouzeau de Villepin. Si ''Quay d'Orsay'' est indéniablement une comédie, on ne trouvera aucune trace ici des réflexes habituels de l'humour hexagonal : Bertrand Tavernier livre une satyre féroce, au sens le plus noble du terme, de l'incurie administrative, dont toute la saveur repose dans la description gourmande du fonctionnement d'un microcosme étatique kafkaïen. La réussite de ce projet pas forcément évident à mener à bon port passe par des dialogues inspirés mais repose aussi sur une galerie de personnages hauts en couleur, parmi lesquels ce fameux ministre, capable de tenir deux discours contradictoires à un même interlocuteur à quelques minutes d'intervalle, et persuadé de pouvoir trouver à la fois le souffle de ses discours et les solutions au problème du monde à la lecture d'obscurs aphorismes d'Héraclite. Mention spéciale aussi au chef de cabinet tellement surmené qu'il a développé un don instinctif pour les micro-siestes à n'importe quel moment de la journée. Tout ceux qui auront un jour eu affaire, de près ou de loin, à une administration, devraient assez vite se retrouver en terrain connu?

    1 Smiley_yes   0 Smiley_no