COMME NOS MILLIERS D'ABONNES
DECOUVREZ LE MEILLEUR DU CINEMA SUR DVDPOST


PLUS DE 20.000 TITRES

Pasolini (2014)

Emotion/drame, Biographie

(9 votes)
Star-onStar-onStar-offStar-offStar-off
Pasolini (2014) dvd

SYNOPSIS :

Rome, novembre 1975. Le dernier jour de la vie de Pier Paolo Pasolini. Sur le point d'achever son chef-d'oeuvre, il poursuit sa critique impitoyable de la classe dirigeante au péril de sa vie. Ses déclarations sont scandaleuses, ses films persécutés par les censeurs. Pasolini va passer ses dernières heures avec sa mère adorée, puis avec ses amis proches avant de partir, au volant de son Alfa Romeo, à la quête d'une aventure dans la cité éternelle...

Réalisé par :

Abel Ferrara

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
DVD
MUL FRNL all 81 Min 16/9 compatible 4/3 (1.85) Dolby Digital France
3 critiques
Trier par :

    dolores Publié le 23/10/2015

  • user-thumb
    5_pen_2_fr (482 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-offStar-offStar-offStar-off

    Sa critique : Je ne suis pas une experte de l'oeuvre de Pasolini ni de celle de Ferrera amis les deux noms ensemble me laissait rêver à quelque chose de fort, d'original, de secouant ... je me retrouve face à un film où même Defoe "joue" en sourdine, en fait, il ne joue pas, il est juste là à se demander ce qu'il y fait. Je ne comprends pas l'intérêt de cette même pas biographie lacunaire. C'est plat, c'est creux, c'est vide et en plus, c'est prétentieux au point de faire sourire même l'essai de mise en scène factice de la dernière oeuvre du maître. Au moins, lui, aura-t-il imposé une réflexion ... pas ce que Ferrara en a fait.

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • Marc Publié le 08/10/2015

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (1822 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-offStar-offStar-off

    Sa critique : Là, j’ai un problème : je suis conscient de l’importance de Pasolini dans l’art et la pensée occidentale d’après-guerre et pourtant, à moins qu’il ne s’agisse d’un véritable choc comme pouvait l’être “Saló ou les 120 jours de Sodome”, je demeure plutôt hermétique à sa carrière de cinéaste. Est-ce parce que Pasolini s’adressait trop à son époque en parlant de son époque, et que regarder ses oeuvres en un temps où les choses dont il craignait l’avènement et qu’il dénonçait sans relâche s’appellent “norme” et “quotidien” tient presque du paradoxe temporel ? Est-ce parce que ses oeuvres nécessitent un bagage culturel, une éducation critique et artistique, qui font aujourd’hui défaut à tout le monde ? Ou bien simplement parce qu’il était un cinéaste brouillon et surestimé (ça me rassurerait mais honnêtement, je n’y crois guère) ? J’espérais donc, à tort, que le film d’Abel Ferrara, m’éclairerait sur l’homme, sa vision, son intériorité. J’en serai pour mes frais : Ferrara filme la dernière journée sur terre de l’auteur, journée de travail et de rencontres tout à fait ordinaire qui se terminera par son assassinat sordide sur une plage d’Ostie. Sur la totalité du film, deux séquences méritent le détour : en ouverture, une interview avec un journaliste français distille, au compte-gouttes, quelques éléments de la pensée de Pasolini. En conclusion, son voyage crépusculaire dans les rues de Rome à la recherche d’un giton, qui précède immédiatement sa mise à mort (on notera d’ailleurs que Ferrara ne s’intéresse d’ailleurs guère aux multiples théories tournant autour de ce meurtre). Entre les deux, Willem Dafoe livre une noble interprétation et Ferrara creuse dans sa veine habituelle d’oeuvre sombre et sensorielle où chaque silence serait profondément signifiant, sans vraiment convaincre. En guise de petit plaisir personnel, il s’autorise même à adapter quelques bribes d’un scénario inachevé de Pasolini, prétextant pénétrer l’esprit en perpétuelle ébullition du cinéaste, et on n’est pas plus séduit. Bref, Ferrara n’est plus que l’ombre de ce qu’il fut mais à tout prendre, ce vague et lacunaire biopic vaut tout de même mieux que la lamentable pantalonnade que fut “Welcome to New York”.

    1 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • albert Publié le 22/07/2015

  • user-thumb
    5_pen_2_fr (126 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-offStar-offStar-offStar-off

    Sa critique : Abbel Ferrara n'a plus rien à dire, et il rate même une biographie de Pasolini. Acteur remarquable, tout le reste est à jeter

    2 Smiley_yes   0 Smiley_no