COMME NOS MILLIERS D'ABONNES
DECOUVREZ LE MEILLEUR DU CINEMA SUR DVDPOST


PLUS DE 20.000 TITRES

La Loi du Marché (2015)

Emotion/drame

(24 votes)
Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off
La Loi du Marché (2015) dvd

SYNOPSIS :

À 51 ans, après 20 mois de chômage, Thierry commence un nouveau travail qui le met bientôt face à un dilemme moral. Pour garder son emploi, peut-il tout accepter ?

Réalisé par :

Stéphane Brizé

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
DVD
FR NL all 93 Min 16/9 (2.40:1) Dolby Digital France

Festival du Film de Cannes 2015
Meilleur Acteur - Vincent Lindon
Prix du Jury Oecuménique - Mention Spéciale

Lire la suite

3 critiques
Trier par :

    Marc Publié le 22/04/2016

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (1819 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-onStar-off

    Sa critique : C’est un sentiment de répétition qui prédomine tout au long du film de Stéphane Brizé, d’abord celui d’un laïus répété ad nauseam face aux conseillers du Pôle-Emploi, face à des recruteurs blasés qui opèrent par Skype, face à des banquiers intrusifs : oui, on est prêt à suivre une formation inutile. Oui, on est prêt à exercer une fonction bien en dessous de ses compétences. Et pour un salaire de misère en plus, c’est bien légitime, merci, j’ai besoin de ce boulot. C’est comme ça. C’est “La loi du marché”. Et si par miracle, on parvient à décrocher un job - n’importe quel job - jusqu’où est-on prêt à aller, jusqu’à quel point est-on prêt à transiger sur ses valeurs pour éviter le déclassement et conserver le peu qu’on a acquis ? C’est le dilemme moral auquel est confronté le personnage central de ce film, à la fois lent lorsqu’il impose au spectateur la pesanteur anxiogène de ce quotidien immobile, et nerveux quand il filme ce dernier dans une succession de saynettes prises sur le vif qui donnent l’illusion d’un reportage sur une guerre d’un genre nouveau. Vincent Lindon est par ailleurs le seul acteur professionnel de l’aventure (tous les autres sont des amateurs qui, le plus souvent, jouent leur propre rôle) : c’est un homme qui, pour de simples raisons de survie, contribue à assurer la pérennité d’un Ordre qu’il méprise. Sa prestation, tout en silences bourrus et en regards qui en disent long est ici, peut-être en raison du choix du sujet, particulièrement pénétrante, voire émouvante. Le plus grand mérite de “La loi du marché” est d’utiliser la fiction romanesque pour proposer un instantané sur le climat social du nouveau millénaire, celui dont ni les données brutes ni les récits journalistiques n’arrivent à prendre la pleine mesure, et d’offrir une tribune qui ne dit pas son nom à tous les travailleurs précaires et tous les exclus, ceux dont on oublie ou feint d’oublier l’obligation quotidienne qui est la leur de s’humilier et de s’abaisser sans cesse devant diverses figures d’autorité, dans l’espoir naïf de complaire à un système d’asservissement généralisé qui a depuis longtemps perdu toute morale et toute humanité au profit de la seule logique économique. Car c’est bien de système dont il s’agit ici, d’une mécanique du profit en roue libre dont les êtres humains, qu’ils en soient les victimes ou les promoteurs plus ou moins conscients, sont finalement exclus. En France, le débat autour du film fut enflammé: certains y virent une diabolisation facile et populiste du patronat et de l’entreprise ; d’autres, au contraire, une observation désenchantée d’un monde dont les règles impitoyables mais simples à assimiler, laissent à chacun l’opportunité de s’y plier ou non. C’est au moins la preuve que le résultat vise (et touche) juste.

    1 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • dolores Publié le 17/03/2016

  • user-thumb
    5_pen_2_fr (482 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-onStar-off

    Sa critique : C'est presque documentaire, et j'ai envie d'ajouter malheureusement !En quelques images, quelques courtes séquences, un décor est planté, les personnages sont dessinés; sans forcer le trait ni la jouer mélodrame, Stéphane Brizé nous raconte une tranche de vie. Il décortique soigneusement le quotidien assez ordinaire d'un homme ordinaire qui fera un choix difficile.

    1 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • Samuel Publié le 09/08/2015

  • user-thumb
    5_pen_2_fr (466 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off

    Sa critique : La loi du marché, dont l'histoire est reprise d'un court métrage, est présenté comme une tranche de vie d'un homme qui essaie de s'en sortir après la perte de son emploi. Les décisions qu'il prend semblent raisonnables et correctes. Il va être confronté à des situations pas très agréables... bien que Vincent Lindon soit très juste dans son jeu, il n'y est pas beaucoup plus extraordinaire que n'importe quel autre acteur...de plus la fin est assez décevante car plein de questions restent en suspens...je déteste ça !

    1 Smiley_yes   1 Smiley_no