Ted 2 (2015)

Comédies, Américaines

(51 votes)
Star-onStar-onStar-halfStar-offStar-off
Ted 2 (2015) dvd

SYNOPSIS :

Nouveaux mariés, Ted et Tami-Lynn essayent d'avoir un bébé et demandent à John d'être le donneur en vue d'une insémination artificielle. Cependant, s'il veut avoir la garde de l'enfant, Ted va devoir prouver devant un tribunal qu'il est véritablement humain.

Réalisé par :

Seth MacFarlane

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
Blu-ray
DVD
FRENESIT FRNLENDKESFIISITNOPT 12 110 Min 16/9 (2.40:1) Dolby Digital États-Unis
1 critique
Trier par :

    Marc Publié le 08/09/2016

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (1961 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-offStar-offStar-off

    Sa critique : Une fois encore, il est difficile de déterminer si on est content de voir débouler cette suite, histoire de pouvoir profiter à nouveau d’un personnage et d’un ton qu’on avait appréciés...ou si justement, on aurait préféré qu’elle ne voit jamais le jour histoire de rester sur une bonne impression. Levons immédiatement toute ambiguïté sur la question : oui, “Ted 2” est moins bon que le premier épisode. Quelque part, c’est logique : comment pourrait-on être plus surpris, plus déstabilisé et plus amusé par l’existence de cette version toxicomane et porn-addict de Paddington, véritable incarnation en peluche de toutes les tares de l’adulescent attardé moyen, que la première fois où on l’a rencontré ? Pourtant, ce second volet sait faire preuve, à l’occasion, du mauvais goût absolu qui avait tant séduit dans le premier : quand la boussole humoristique du film commence à tourner autour de l’esclavage, de l’homosexualité ou d’autres sujets “touchy”, le résultat est suffisamment Trash pour constituer un véritable bol d’air frais dans un monde où on redoute parfois que vienne le jour où on ne rira plus de rien pour ne vexer personne. Que Seth MacFarlane en soit vigoureusement remercié. Le problème est que ce réjouissant mauvais esprit est indissociable d’une autre facette de l’humour MacFarlane : une tendance à en faire trop, qui se retrouve dans tous les films et séries dont il s’occupe. Pour profiter des meilleurs moments de “Ted 2”, il faut se farcir un nombre incalculable d’insanités régressives et gratuites, de vannes qui tombent à plat et de caméo à l’utilité discutable. Ce n’est pas tant leur existence qui pose problème - nulle comédie n’est parfaite - que leur présence en surnombre, qui fait dangereusement pencher le baromètre de satisfaction du spectateur du mauvais côté. Et puis, quelle idée bizarre de nantir la chose d’une petite morale convenue sur l’acceptation de la différence dans cette belle et grande nation que sont les Etats-unis d’Amérique ! “Ted 2” table en effet sur une intrigue juridique, le nounours étant sous le coup d’une procédure visant à lui dénier le statut de personne et à le ravaler à celui de bien matériel. Je n’ai rien contre les bonnes intentions visant l’édification des masses mais de grâce, pas dans un film comme “Ted”..!

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no