COMME NOS MILLIERS D'ABONNES
DECOUVREZ LE MEILLEUR DU CINEMA SUR DVDPOST


PLUS DE 20.000 TITRES

Jackie (2016)

Emotion/drame, Biographie

(12 votes)
Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off
Jackie (2016) dvd

SYNOPSIS :

La vie de Jackie Kennedy après l'assassinat de JFK, à Dallas en novembre 1963.

Réalisé par :

Pablo Larraín

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
DVD
FREN FRNL 16 95 Min 16/9 compatible 4/3 Dolby Digital États-Unis
1 critique
Trier par :

    Marc Publié le 12/02/2018

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (1810 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off

    Sa critique : Comme Meryl Streep avec Maggie Thatcher, comme Nicole Kidman avec Grace de Monaco, le rôle de Jackie Kennedy fut, pour Natalie Portman, un marche-pied vers la nomination aux oscars, et si le mimétisme physique est ici moins évident, l’interprétation, bien aidée par une luxueuse reconstitution, un usage avisé d’archives sonores et de procédés visuels d’époque et même l’emploi de l’accent new-yorkais huppé de Jackie, s’avère au-dessus de tout soupçons. Obéissant à un montage volontairement chaotique sensé figurer le trouble et la désorientation de la First lady dans les jours qui suivirent l’assassinat du président Kennedy, ce biopic n’échappe pourtant pas aux écueils propres à l’exercice, comme le fait de placer l’actrice dans les situations où elle peut pousser l’exercice d’incarnation à son paroxysme : le célèbre reportage télévisé où Jackie faisait visiter aux spectateurs américains une Maison Blanche décorée par ses soins, et la veuve tétanisée par la douleur suite à la mort brutale de son mari. La véritable Jackie Kennedy ayant toujours été une personnalité secrète et difficile à cerner, l’approche de la vérité, notamment dans les scènes où elle discute avec Robert Kennedy ou avec le prêtre chargé des funérailles de JFK, doit probablement beaucoup à l’imagination du scénariste. Le principal apport culturel de ce biopic qui, au delà de sa narration éclatée, se montre tout de même extrêmement balisé, est de dévoiler comment Jackie Kennedy, malgré les événements tragiques qu’elle venait de traverser (la perte de son bébé Patrick un mois avant l’assassinat de Dallas) eut l’intelligence et l’énergie de mettre en scène dans leurs moindre détails les funérailles et la communication autour de celles ci, jusqu’à transformer trois ans d’une présidence vaguement décriée en immortel instant de grâce américain.

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no