COMME NOS MILLIERS D'ABONNES
DECOUVREZ LE MEILLEUR DU CINEMA SUR DVDPOST


PLUS DE 20.000 TITRES

Chez Nous (2017)

Emotion/drame

(13 votes)
Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off
Chez Nous (2017) dvd

SYNOPSIS :

Pauline, infirmière à domicile, entre Lens et Lille, s'occupe seule de ses deux enfants et de son père ancien métallurgiste. Dévouée et généreuse, tous ses patients l'aiment et comptent sur elle. Profitant de sa popularité, les dirigeants d'un parti extrémiste vont lui proposer d'être leur candidate aux prochaines municipales.

Réalisé par :

Lucas Belvaux
Regarder en streaming Ajouter Ajouter à ma liste VOD Bande-annonce
Nouvelle sortie
VOD CINéART
coût 2 crédits

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
DVD
VOD
FR NL 12 113 Min 16/9 (2:35) compatible 4/3 Dolby Digital Belgique
3 critiques
Trier par :

    Marc Publié le 24/11/2017

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (1757 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off

    Sa critique : Il semble difficile, en France, d’aborder sereinement et correctement l’extrême droite dans la fiction. Peut-être faut-il en tenir responsable la dualité d’un pays où le rejet de ce parti semble plus épidermique qu’ailleurs en Europe mais où le même parti séduit une fraction importante de la population. En tout cas, il y a ceux qui trouvent qu’un film sur le sujet “ferait le jeu du Front National”, ceux qui accusent le résultat de complaisance ou de minimisation de la menace, ceux qui assènent que c’est encore leur faire trop d’honneur que de leur consacrer une production artistique...sans oublier les principaux intéressés bien sûr, qui estiment qu’on les salit et les persécute gratuitement...et pour “Chez nous”, sorti à deux mois de l’élection présidentielle, ils s’étaient tous donné rendez-vous dans la presse ! L’objectif du film, qui souhaitait ouvertement peser dans l’élection, est pourtant d’illustrer la manière dont chacun peut très vite basculer dans une adhésion, raisonnée ou non, aux valeurs d’un parti d’extrême droite. Il ambitionne aussi de dénoncer le double-langage perpétuel propre à cette orientation politique, qui prétend toujours avoir fait le ménage dans ses rangs mais a juste planqué sous le tapis ses éléments les plus gênants et tapageurs. Le cobaye de la démonstration s’appelle Pauline : elle est infirmière à domicile dans une ville sinistrée des Hauts-de-France, appréciée par les gens du coin et elle ne s’intéresse que vaguement à la politique...et pourtant, Pauline va être séduite puis propulsée comme candidate en tête de liste de l’antenne locale de l’extrême droite, avant de découvrir son rôle de pion dans la stratégie du parti et le prix à payer pour ses choix. Les acteurs font le boulot, aucun problème de ce côté là : Emilie Dequenne, meilleure que d’habitude ; André Dussollier, parfait en notable onctueux et manipulateur et Catherine Jacob, surprenante en copie non conforme de Marine Le pen. Cependant, tout au long du film, on notera quand même certains raccourcis gênants: par exemple, l’adhésion de Pauline est peu claire alors que “Chez nous” entendait justement en exposer les mécanismes : on ne parvient pas à déterminer si elle était potentiellement prête à basculer mais qu’un reste de politiquement correct mâtiné de désintérêt l’en empêchait, ou si la découverte est si soudaine qu’elle provoque chez cette personne, qu’on devine peu au fait des subtilités politiques, un enthousiasme de nouveau converti. Il y a aussi ces clichés inévitables, auxquels on s’attendait mais dont on espérait pour une fois être épargné : le notable instruit qui méprise la curiosité de sa candidate pour le contenu du programme, le service d’ordre aux tronches forcément patibulaires, les calculs politiques en haut lieux qui échappent totalement aux militants comme aux représentants locaux. Il y a aussi ces sous-intrigues obligées, comme la romance de Pauline avec un ancien identitaire non repenti, dont elle ignore le goût pour le tabassage de migrants en tant que loisir dominical mais dont la présence dans le tableau gêne beaucoup l’image policée que l’extrême droite veut donner d’elle même : une petite concession romanesque façon “Thriller dramatique” mais qui a le mérite d’empêcher “Chez nous” de tomber dans le pensum sociologique dont il s’approche parfois un peu trop. En fait, “Chez nous” aborde beaucoup de sujets, sans doute trop pour parvenir à les traiter correctement en deux heures : la paupérisation et l’abandon de régions entières, les petites incivilités qui nourrissent la Bête, les deux facettes de l’extrême droite contemporaine, policée en public, brutale dans ses soubassements...et puis, l’appareil de campagne et de communication d’un parti, le traitement médiatique, l’intox sur internet, le racisme ordinaire, le repli communautariste...à chercher l’explication et la justification à l’existence de toutes ces thématiques, on en oublierait la nature illustrative du cinéma de Belvaux, qui a toujours aimé poser les bases d’un débat enflammé, que ce soit avec “38 témoins” ou même le plus inoffensif “Pas son genre”, et regarder ce qui en sort sans vraiment y apporter de point de vue définitif. Pour une film qui cherche à toucher un large public en se tenant à égale distance des slogans simplistes et de l’analyse théorique détachée de la réalité, “Chez nous” ne parle finalement pas trop mal de l’extrême droite et des chemin qui y conduisent...même si, en choisissant un angle d’attaque “humain” et moins sociologique et systémique, Diastème avait finalement davantage convaincu avec “Un Français”.

    1 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • André Publié le 20/09/2017

  • user-thumb
    5_pen_2_fr (185 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off

    Sa critique : Très beau film relatant les méthodes de l'extrême droite. Interprètes remarquables: Emilie Dequenne, très convaincante, Catherine Jacob, bien dans son rôle, André Dussolier, magistral. On se mélange parfois les pinceaux dans les politiques, leurs gardes, leur groupe de choc mais on finit par s'y retrouver en voyant les bandes urbaines, arabes bien sûr, ou les migrants. Une histoire d'amour se greffe sur cette histoire de droite, le film vous apprendra le suivi.

    1 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • Samuel Publié le 07/05/2017

  • user-thumb
    5_pen_2_fr (435 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-onStar-off

    Sa critique : Réalisation franco-belge, Chez nous est une réflexion sur la montée de l'extrême droite et les techniques et méthodes employées par "ces gens-là". Emilie Dequenne et André Dussolier sont bouleversants. Les parallélismes avec ce qui ce passe en France sont interpellants... même si l'histoire se passe dans une localité fictive, on comprend tout de suite à quel village du nord de la France on fait allusion... En sortant de la salle je me dis que ce film doit être montré partout... il paraît que le Front National en France a voulu faire interdire la diffusion en invoquant que Catherine Jacob ne ressemble pas à Marine Le Pen...!

    1 Smiley_yes   1 Smiley_no