COMME NOS MILLIERS D'ABONNES
DECOUVREZ LE MEILLEUR DU CINEMA SUR DVDPOST


PLUS DE 20.000 TITRES

Noces (2016)

Emotion/drame

(6 votes)
Star-onStar-onStar-onStar-halfStar-off
Noces (2016) dvd

SYNOPSIS :

Zahira, belgo-pakistanaise de 18 ans, est très proche de chacun des membres de sa famille jusqu'au jour où on lui impose un mariage traditionnel. Écartelée entre les exigences de ses parents, son mode de vie occidental et ses aspirations de liberté, la jeune fille compte sur l'aide de son frère aîné et confident, Amir.

Réalisé par :

Stephan Streker

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
DVD
MUL NL 12 94 Min 16/9 compatible 4/3 Dolby Digital Belgique
2 critiques
Trier par :

    Sabrina Publié le 23/11/2017

  • user-thumb
    4_pen (102 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-onStar-on

    Sa critique : J'ai vraiment aimé - pas le sujet très dur - ce docu-fiction. Mais quelle terrible vérité

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • Marc Publié le 13/11/2017

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (1822 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-onStar-off

    Sa critique : Prendre des risques n’est pas la caractéristique première des “Film à thèse” : en d’autres termes, le sujet abordé suscite en général une relative unanimité, ce qui permet à la démonstration d’amener le spectateur à l’endroit exact où il serait parvenu par lui-même. En traitant des mariages forcés et des crimes d’honneur au sein de la communauté pakistanaise de Belgique - “Noces” est librement inspiré d’un fait divers survenu il y a quelques années - Stephan Streker ne court aucun risque d’ouvrir le débat avec d’éventuels défenseurs de ces pratiques d’un autre âge...ce qui ne signifie pas que le résultat, documenté avec précision et capable d’adopter le point de vue de chacun des protagonistes du drame, soit dépourvu d’intérêt, bien au contraire. La jeune Zahira est une adolescente ordinaire et épanouie : enceinte d’un petit ami qui la laisse bien vite tomber, elle n’a d’autre choix que d’accepter un mariage arrangé avec un vague cousin du Pakistan pour sauver l’honneur de la famille. Refusant ce choix imposé, la jeune fille entre peu à peu en rébellion ouverte, une position d’autant plus intenable qu’elle y affronte une famille qui, de son côté, pense sincèrement prendre la meilleure décision pour elle. Au delà du traitement d’un sujet qui rend difficile toute possibilité de se faire l’avocat du diable, “Noces” témoigne d’une approche soignée de son sujet, qui cherche à comprendre les motivations et les mécanismes de protection de toutes les parties en présence : éloignée des archétypes, la famille pakistanaise de Zahira est raisonnablement intégrée et fait preuve de souplesse sur certains sujets : ainsi, l’avortement ne donne pas lieu à de grands débats au sein de la famille. Son frère aîné, clairement le personnage le plus intéressant du lot, est un jeune homme moderne en surface, qui aime profondément sa soeur et s’efforce de défendre ses intérêts...mais il se retrouve comme les autres broyé sous le poids de normes culturelles qui priment sur tout autre considération. Parfis trop linéaire (on sait vers quoi on se dirige), parfois un peu figé comme beaucoup de drames sociaux, surtout si on le compare au cri de guerre que constituait le “Mustang” de Deniz Gamze Ergüven, “Noces” sonne quand même plutôt juste et sa quête d’équilibre ne se traduit pas par la moindre complaisance vis-à-vis de ces pratiques archaïques et mortifères. On distinguera au passage la jeune Lina El Arabi, débutante brillante qu’on espère promise à la carrière que cette incarnation sobre mais brûlante d’émotions rentrées devrait lui valoir.

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no