COMME NOS MILLIERS D'ABONNES
DECOUVREZ LE MEILLEUR DU CINEMA SUR DVDPOST


PLUS DE 20.000 TITRES

Brimstone (2016)

Action, Western, Thriller, Mystère

(19 votes)
Star-onStar-onStar-onStar-halfStar-off
Brimstone (2016) dvd

SYNOPSIS :

Liz, une jeune femme dune vingtaine dannées, mène une existence paisible auprès de sa famille. Mais sa vie va basculer le jour où un sinistre prêcheur leur rend visite. Liz devra prendre la fuite face à cet homme qui la traque sans répit depuis lenfance L'histoire nous montre comment la jeune femme, hantée par un horrible passé doit se battre pour sa vie et celle des gens qu'elle aime.

Réalisé par :

Martin Koolhoven

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
DVD
FREN FRFR 16 148 Min 16/9 (2.40:1) Dolby Digital Pays-Bas
3 critiques
Trier par :

    Marc Publié le 30/04/2018

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (1810 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-offStar-offStar-off

    Sa critique : Si ‘Brimstone’ devait ne présenter qu’un seul atout, ce serait sur sa capacité à poser un certain nombre de questions concernant la justification de la violence à l’écran. On remarque assez vite que ce film reprend un certain nombre d’éléments constitutifs de ‘La nuit du chasseur’ de Charles Laughton (le prêcheur dévoyé, la fuite des enfants,...) sans toutefois en constituer une copie conforme, d’autant plus que l’action est transposée dans l’Ouest américain des pionniers par un réalisateur néerlandais qui s’attaque donc à une Geste qui ne fait pas partie de son bagage culturel. Le film possède des qualités certaines : il se débrouille pour générer un suspense qui tient la route puisque, divisé en quatre sections aux noms bibliques, il pose une situation de départ (une femme terrorisée par un pasteur qui semble bien la connaître), apporte les explications venues du passé et revient à la situation initiale pour la conclure dans le sang et la violence. On pressent l’intention métaphorique en arrière-plan, la lutte d’un “Bien” obligé de se compromettre pour faire face au mal absolu. On pressent aussi l’intention militante, celui d’une conquête de l’Ouest envisagée du point de vue de celles qui ne pouvaient être, dans l’inconscient collectif, que des épouses soumises ou des prostituées. Cette vision des choses demeure pourtant incertaine et brouillonne ou, au contraire, voyante jusqu’au ridicule (vous me direz des nouvelles de l’apparition de Kit Harrington à la porte de la grange ! ). Afin de frapper l’esprit du spectateur, Martin Koolhoven n’a sans doute pas choisi la meilleure voie en décidant de ne rien lui épargner : pendaisons, maltraitance domestique, viols avec violence, mutilations et auto-mutilations, sans oublier la folie d’un homme de dieu convaincu que sa damnation inévitable l’autorise à transgresser toutes les lois humaines et naturelles. Là aussi, on comprend que l’idée est de dynamiter le cliché héroïque des pionniers partis fonder une nation et de dépeindre le Far-West comme ce qu’il était sans doute réellement, une zone de non-droit où les vices et les déviances étaient libres de s’exprimer sans entraves. Malgré tout, la justification finit par avoir du mal à tenir la route face à cette volonté de mettre le spectateur de plus en plus mal à l’aise au nom d’un désir de radicalité : il y a une échelle de la violence “acceptable” dans les films qui veulent qu’on les considère autrement que comme des produits d’exploitation, et ‘Brimstone” la dépasse largement. Pourtant, j’aime les films un peu dingues, les démonstrations outrancières aux images fortes, qui brisent les carcans et font fi de toute bienséance...mais j’aime quand elles sont réfléchies, détournées et témoignent d’une authentiques réflexion artistique, comme chez Tarantino (souvent) et Von Trier (parfois). Ici, coincée entre les excès du cinéma bis le plus malade et la froideur du cinéma auteurisant européen, la sauce a du mal à prendre, sans compter que le film étire son catalogue des tortures avec complaisance sur largement plus de deux heures : on a parfois presque l’impression que le réalisateur est lui-même soumis à certaines pulsions sadiques et qu’il essaye de gagner quelques spectateurs à sa cause, histoire de se rassurer ! Je n’aurais jamais questionné un tel déferlement de cruauté si ‘Brimstone’ avait été un chef d’oeuvre, ni s’il avait été totalement clair sur ses intentions...mais dans les deux cas, on en est loin !

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • Anne Publié le 23/09/2017

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (755 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off

    Sa critique : Une oeuvre fascinante et malsaine, ponctuée de scènes violentes. Je me suis sentie horrifiée sans pouvoir me détacher, tellement le scénario nous aspire dans son maelstrom machiavélique.Dérangeant ... mais puissant.

    1 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • gaetan Publié le 16/09/2017

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (506 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-onStar-off

    Sa critique : J’ai été déstabilisé par ce film que je prenais via sa B.A comme un thriller lambda à l’époque du western…Car une fois absorbé les décors oscillant entre l’automne et l’hiver (deux saisons qui apportent encore plus de lourdeur au récit), c’est avant tout l’histoire extrême de deux anti-héros qui sera le moteur douloureux, anxiogène, malsain, pesant et présentant des scènes d’une rare violence aussi bien pour notre imaginaire que dans l’image, que ce récit vous accompagnera durant plus de 2 heures. Présenté en 4 chapitres accompagné d’une narration lente, ce film est captivant et sa longueur n’est pas un obstacle, mais nécessaire pour s’imprégner de l’époque, de la complexité violente des personnages au sein de cette famille, du fanatisme religieux et bien loin des westerns du passé, "Brimstone" vous plongera dans une traque psychologique intense. Un esthétisme présent, une photographie sublime, un casting époustouflant, nous voilà devant une grande réussite dvd de 2017 (néanmoins attention aux images et à la violence physique, morale et psychologique)

    3 Smiley_yes   0 Smiley_no