COMME NOS MILLIERS D'ABONNES
DECOUVREZ LE MEILLEUR DU CINEMA SUR DVDPOST


PLUS DE 20.000 TITRES

K.O. (2016)

Thriller

(3 votes)
Star-onStar-onStar-halfStar-offStar-off
K.O. (2016) dvd

SYNOPSIS :

Antoine Leconte est un homme de pouvoir arrogant et dominateur, tant dans son milieu professionnel que dans sa vie privée.
Au terme d'une journée particulière oppressante, il est plongé dans le coma. À son réveil, plus rien n'est comme avant : Rêve ou réalité ? Complot ? Cauchemar ?…
Il est K.O.

Réalisé par :

Fabrice Gobert

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
DVD
FRAFR FR all 105 Min 16/9 (2.40:1) Dolby Digital France
1 critique
Trier par :

    Marc Publié le 26/03/2018

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (1819 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-offStar-offStar-off

    Sa critique : Auteur acclamé de la série ‘Les revenants’, Fabrice Gobert a obtenu moins de succès au cinéma, où il est loin de représenter le nouveau souffle du cinéma fantastique français que certain ont cru déceler en lui : son ‘Simon Werner a disparu’ ne faisait que singer les teenage-movies ricains avec une touche arty à la Gus van Sant et ‘K.O.’ dévoile des influences trop voyantes pour qu’on ait l’impression que le film fonctionne par et pour lui-même. Antoine Leconte, producteur de télévision brutal et méprisant, est grièvement blessé par balles par un sous-fifre qu’il avait poussé à bout. Lorsqu’il émerge du coma, c’est pour découvrir que son existence a été totalement chamboulée, comme si toutes les cartes avaient été rebattues : personne ne semble au courant du drame qu’il a traversé, lui-même est un simple présentateur météo et toutes les personnes qui constituaient son environnement personnel et professionnel occupent des positions différentes. Un tel pitch titille forcément la curiosité, même s’il y a fort à faire pour susciter l’empathie pour un personnage aussi détestable (Gobert n’y parvient d’ailleurs pas). Un peu artificiellement, ‘K.O.’ parvient à faire durer le suspense quant à la nature de ce qui arrive à cet anti-héros car le scénario ne laisse guère de marge de progression et on a l’impression que Leconte tourne en rond dans ce monde inconnu...ce qui, au terme du film, relève d’une certaine logique. Le scénario reposant sur différentes perceptions de la réalité, on pourrait songer à une sorte d’émule de film de David Lynch à la française mais à l’usage, c’est plutôt David Fincher qui sert d’inspiration majeure et plus particulièrement deux de ses réalisations : ‘The game’ et son concept de jeu pervers dont la vocation est de déconstruire intégralement l’existence d’un sale type, et ‘Fight club’ dont il reprend le principe des combats clandestins un peu gratuitement, sans aucune explication qui tienne la route. Loin de se voir rehaussé par ces modèles prestigieux, ‘K.O.’ s’en trouve au contraire déforcé, réduit à un assemblage un peu boiteux de concepts porteurs, alors qu’il ne lui manquait que quelques éléments - essentiels, toutefois - pour devenir effectivement un excellent Thriller.

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no