COMME NOS MILLIERS D'ABONNES
DECOUVREZ LE MEILLEUR DU CINEMA SUR DVDPOST


PLUS DE 20.000 TITRES

Le Musée des Merveilles (2017)

Emotion/drame, Mystère

(9 votes)
Star-onStar-onStar-offStar-offStar-off
Le Musée des Merveilles (2017) dvd

SYNOPSIS :

Un garçon, Ben, aspire à retrouver le père qu'il n'a jamais connu. Une fillette, Rose, rêve d'une mystérieuse actrice dont elle consigne scrupuleusement la vie dans un album. Alors que Ben découvre un indice intrigant dans la chambre de sa mère, et que Rose lit un matin un titre séduisant dans le journal, les deux enfants décident de partir à la recherche de ces êtres qui leur manquent.

Réalisé par :

Todd Haynes

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
DVD
FREN FRNL 6 116 Min 16/9 (2:35) compatible 4/3 Dolby Digital États-Unis
3 critiques
Trier par :

    Marc Publié le 12/10/2018

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (1831 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-offStar-offStar-off

    Sa critique : Tout au long de ce ‘Musée des merveilles’, la magie est latente, implicite, sous-jacente. Elle peut s’incarner dans l’apparition du son au cinéma, dans cette impressionnante maquette (réelle) de New-York au musée du Queens, ou dans les cauchemars peuplés de loups féroces du jeune Ben...mais il n’y a pas de fantastique à proprement parler dans l’histoire de ces deux enfants qui s’embarquent dans une odyssée new-yorkaise, l’un à la recherche d’un père inconnu, l’autre d’une actrice vénérée, à un demi-siècle d’écart On guette évidemment le lien, inévitable, qui ne manquera pas de renouer les fils des deux trames. Dans le script de Brian Selznick, auteur du livre pour enfants dont le film est tiré (mais aussi de ‘Hugo Cabret’, auquel ce spécimen ressemble parfois), on retrouve la logique du retour aux sources, qui anime ces enfants en quête de leurs origines pour pouvoir mieux appréhender l’avenir, cette même fascination pour les débuts du cinéma, cette même bienveillance globale envers l’humanité. Dans la mise en images de Todd Haynes, on notera que ce dernier filme New York, métropole agitée des Années folles ou chancre urbain décadent et sexy dans les années 70, aussi bien qu’un Woody Allen au sommet de sa forme aurait pu le faire. On appréciera aussi que la surdité d’un des enfants (Rose, en 1927) lui permette de jouer avec les codes visuels du Muet et, paradoxalement, ait donné lieu à un travail sur le son à la fois discret et essentiel, une ces trop rares atmosphères qui vous font décrocher de l’histoire qui se déroule à l’écran pour en savourer toutes les nuances durant quelques instants. Il existe malheureusement une autre raison qui fait que si ‘Le musée des merveilles’ était un livre, il vous tomberait des mains au bout d’une heure: si le film offre de multiples raisons formelles de se réjouir, on a peine à se passionner pour le récit de ces destins croisés, qui se développent sans parvenir à susciter beaucoup d’intérêt, de suspense ou d’émotions…

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • Maman Pop Publié le 27/09/2018

  • user-thumb
    5_pen_2_fr (367 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-offStar-offStar-offStar-off

    Sa critique : Un peu spécial , et beaucoup trop long .Cette histoire aurait du nous passionner , on attend ...

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • Anne Publié le 06/08/2018

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (761 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-offStar-offStar-offStar-off

    Sa critique : Une idée assez originale ... mais que c'est lent ! Je ne suis pas parvenue à m'intéresser au sort des 2 enfants, notamment parce que Oakes Fegley ne parvient pas à faire passer la moindre émotion - son interprétation est trop lisse.

    1 Smiley_yes   0 Smiley_no