COMME NOS MILLIERS D'ABONNES
DECOUVREZ LE MEILLEUR DU CINEMA SUR DVDPOST


PLUS DE 20.000 TITRES

Seven Sisters (2017)

Action, Crime, Science-fiction

(18 votes)
Star-onStar-onStar-onStar-halfStar-off
Seven Sisters (2017) dvd

SYNOPSIS :

2073. La Terre est surpeuplée. Le gouvernement décide d'instaurer une politique d'enfant unique, appliquée de main de fer par le Bureau d'Allocation des Naissances, sous l'égide de Nicolette Cayman. Confronté à la naissance de septuplées, Terrence Settman décide de garder secrète l'existence de ses 7 petites-filles. Confinées dans leur appartement, prénommées d'un jour de la semaine, elles devront chacune leur tour partager une identité unique à l'extérieur, simulant l'existence d'une seule personne : Karen Settman. Si le secret demeure intact des années durant, tout s'effondre le jour où Lundi disparait mystérieusement...

Réalisé par :

Tommy Wirkola

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
Blu-ray
DVD
FREN FR 16 123 Min 16/9 compatible 4/3 Dolby Digital Royaume-Uni
2 critiques
Trier par :

    Jean-Paul Publié le 03/06/2018

  • user-thumb
    5_pen (212 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-onStar-off

    Sa critique : Woaw. Quelle bonne surprise. On ne s’attend pas à cela. C’est original. Captivant. Rythmé. On a vraiment envie de connaître le dénouement final. A voir.

    0 Smiley_yes   1 Smiley_no

  • Marc Publié le 28/02/2018

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (1822 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-offStar-offStar-off

    Sa critique : Bel exemple de film à la distribution hybride, sorti en salles dans certains pays et racheté par Netflix dans d’autres, hybride également par sa nature d’europudding à participation américaine, ‘Seven sisters’ présentait en tout cas un scénario potentiellement intéressant sur le papier. Dans un futur dystopique menacé par la surpopulation, la politique de l’enfant unique est en vigueur, et les marmots surnuméraires sont enlevés à leurs parents et cryogénisés dans l’attente de jours meilleurs. Ayant adopté en secrets les sept jumelles nouvellement nées de sa défunte fille, Terrence Settman décide de les confiner dans un appartement et de les baptiser en suivant les jours de la semaine. Ce stratagème implique également que les fillettes ne sont autorisées à sortir à l’extérieur que le jour qui correspond à leur nom. Les soirées sont consacrées à un debriefing collectif afin qu’une soeur puisse remplacer l’autre en maintenant une illusion parfaite aux yeux du monde extérieur : le système fonctionnera à la perfection durant de longues années jusqu’au jour où l’une d’entre elles, Monday, ne rentre pas du travail. Instinctivement, on aurait le réflexe de considérer que l’attrait principal du film serait la prestation inédite, en sept exemplaires, de Noomi Rapace...mais contrairement à de “banales” prestations doubles comme celle de Jeremy Irons dans ‘Faux-semblants’ ou plus récemment de Jérémie Renier dans ‘L’amant double’, les sept soeurs ne sont pas des personnages très élaborés et fonctionnent plutôt comme des archétypes (la geek, la révoltée, la séductrice, etc…). Privé de cette particularité et malgré son scénario attrayant, ‘Seven sisters’ a du mal à se distinguer du tout-venant en matière de Thriller d’anticipation. Il est difficile d’en isoler quelque chose qui sorte réellement de l’ordinaire et le résultat est très éloigné des standards techniques des grosses productions. ‘Seven sisters’ ne se démarque ni par ses effets spéciaux limités, ni par ses environnements impersonnels. Malheureusement, il ne se distingue pas davantage par le déroulement prévisible du scénario et de l’action, ni même par deux twists narratifs qu’on sent venir de très loin. Sans grande personnalité, pas vraiment palpitant, le résultat ne présente en contrepartie aucune tare rédhibitoire. ‘Seven sisters’ parvient en fait à une sorte de moyenne absolue : ses faibles qualités ne risquent pas d’en faire un futur classique ni même une petite production mémorable mais ses faiblesses, pourtant réelles, ne sont pas non plus assez prononcées pour quon s’en désintéresse totalement.

    2 Smiley_yes   1 Smiley_no