Jumnaji: Bienvenue dans la Jungle (2017)

Comédies, Américaines

(18 votes)
Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off
Jumnaji: Bienvenue dans la Jungle (2017) dvd

SYNOPSIS :

Quatre lycéens découvrent une vieille console contenant un jeu vidéo dont ils n'avaient jamais entendu parler : Jumanji. En voulant jouer, ils se retrouvent mystérieusement propulsés dans la jungle de Jumanji, où ils deviennent leurs avatars. Spencer est désormais un aventurier musclé ; Fridge le footeux devient un véritable Einstein ; Bethany, la fille si populaire au lycée, se transforme en professeur d'âge mûr, et la timide Martha est maintenant une redoutable combattante. Ils vont rapidement découvrir qu'il ne suffit pas de jouer à Jumanji, il faut y survivre... Pour vaincre le jeu et revenir dans le monde réel, ils vont devoir affronter les pires dangers, découvrir ce qu'Alan Parrish a laissé vingt ans auparavant, et changer leur façon de voir la vie et eux-mêmes. Sinon, ils resteront prisonniers de Jumanji pour toujours...

Réalisé par :

Jake Kasdan
 
Ajouter

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
Blu-ray
DVD
FRENDE FRNLEN 12 114 Min 16/9 (2.40:1) Dolby Digital États-Unis
4 critiques
Trier par :

    Marc Publié le 07/01/2019

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (1908 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off

    Sa critique : Basé sur un high-concept qui, il y a 20 ans, avait donné des résultats dont il est inutile de rappeler le succès, ce ‘Jumanji’ du nouveau millénaire est un cas d’école sur la manière dont les grands studios répondent à la question essentielle des dix dernières années : comment dupliquer un carton au box-office sans qu’on puisse les accuser de reproduire exactement le même schéma sans se casser la tête ? Pour Jumanji, le jeu de société d’autrefois se retrouve donc remplacé par un jeu vidéo, puisqu’il est entendu que les teens d’aujourd’hui seraient bien incapable de faire bouger des pions sur un plateau solide. La principale différence est qu’au lieu de déverser dans le monde réel des hordes de créatures tropicales, ce sont les joueurs involontaires qui se retrouvent aspirés dans la jungle numérique. Du coup, voilà déjà un élément dans les nouvelles fondations du récit qui rend ce Jumanji cuvée 2017 moins attirant que son prédécesseur : pour mémoire, dans certaines franchises célèbres, les meilleurs moments surviennent quand le dinosaure évolue dans un environnement humain et pas l’inverse. Ce qui ne signifie pas que les bonnes idées soient totalement absentes de ce ‘Jumanji : bienvenue dans la jungle’ : logique initiatique oblige, les joueurs se retrouvent incarnés dans des avatars opposés à ce qu’il sont dans la réalité : ainsi, le nerd devient un costaud héroïque, le costaud, un faire-valoir, etc...De même, la logique et les clichés du jeu vidéo (nombre limité de vies, difficulté progressive, NPC qui radotent sans relâche la même phrase,...) sont illustrés de façon amusante. De même, la progression est continue et progressive, comme dans un jeu 16-bits, là où le précédent fonctionnait par cycle, comme dans un jeu de plateau. Ces éléments ne constituent de toute façon que de menus détails ludiques ou conceptuels, le coeur du film étant soucieux de s’inscrire dans la perception que son époque nourrit vis-à-vis du film d’aventure. L’ancienne version dégageait quelques effluves spielbergiennes tardives ? Le nouveau s’inscrit dans ces Actionners qui ne laissent pas une minute de répit entre bagarres, duels de punchlines entre protagonistes et sports ESPN, la caution grand-public étant apportée par Dwayne Johnson, le nouvel ami des petits. Inutile de verser dans le révisionnisme, Jumanji premier du nom est sans aucun doute une madeleine de Proust pour beaucoup de gens, mais il n’avait rien d’un chef d’oeuvre....et son remake, en dépit du scepticisme qu’il faisait naître en moi, ne lui est sans doute pas inférieur : c’est juste que contrairement à ce qu’on pouvait penser, ‘Jumanji : bienvenue dans la jungle’ néglige les appels du pied adressés à la foule des nostalgiques et s’avance en pleine lumière comme s’il se considérait comme un “nouveau film”, en s’adressant ouvertement et sans intermédiaire parental aux post-millenials.

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • Samuel Publié le 11/08/2018

  • user-thumb
    5_pen_2_fr (465 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-onStar-off

    Sa critique : Plus de 20 ans (ça ne nous rajeunit pas...) après le succès du "Jumanji" de Joe Johnston (1995) avec Robin Williams, j'étais curieux de voir cette suite.Le scénario prend donc place 20 ans après les événements. La boite de jeu de société Jumanji est retrouvée sur une plage et s'adapte au monde moderne en devenant un jeu vidéo. Les acteurs ne sont pas trop mauvais, avec un côté Hollywood bien entendu, l'humour américain pas trop gras.L'aventure est l'ambiance dominante, parsemée de gags et de suspense.Côté effets spéciaux, ils sont relativement bien foutus, et le rythme est correct pour ces deux heures de séance.On n'évite pas quelques esquisses de clichés, cependant ils sont vite dissipés grâce au message sous-jacent (vu et revu) : être comme on est.Pour conclure je dirais que Jumanji est un film popcorn pour tous publics, avec une dose correcte de suspense, aventure et humour.

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • Anne Publié le 04/08/2018

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (766 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off

    Sa critique : Le scénario n'est guère relevé ... mais j'ai bien aimé l'humour décalé et les personnages qui ne se prennent pas au sérieux.Un moment cinéma sans prétention qui se laisse regarder gentiment.

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no