Pacific Rim : Uprising (2018) 3d_icon

Action, Aventure, Science-fiction

(13 votes)
Star-onStar-onStar-halfStar-offStar-off
Pacific Rim : Uprising (2018) bluray3d

SYNOPSIS :

Le conflit planétaire qui oppose les Kaiju, créatures extraterrestres, aux Jaegers, robots géants pilotés par des humains, n'était que la première vague d'une attaque massive contre l'Humanité.
Jake Pentecost, un jeune pilote de Jaeger prometteur dont le célèbre père a sacrifié sa vie pour sauver l'Humanité des monstrueux Kaiju a depuis abandonné son entraînement et s'est retrouvé pris dans l'engrenage du milieu criminel.
Mais lorsqu'une menace, encore plus irrésistible que la précédente, se répand dans les villes et met le monde à feu et à sang, Jake obtient une dernière chance de perpétuer la légende de son père aux côtés de sa soeur, Mako Mori - qui guide une courageuse génération de pilotes ayant grandi dans l'ombre de la guerre. Alors qu'ils sont en quête de justice pour leurs camarades tombés au combat, leur unique espoir est de s'allier dans un soulèvement général contre la menace des Kaiju. Jake est rejoint par son rival, le talentueux pilote Lambert et par Amara, une hackeuse de Jaeger âgée de 15 ans, les héros du Corps de Défense du Pan Pacific devenant la seule famille qui lui reste. S'alliant pour devenir la plus grande force de défense que la Terre n'ait jamais connue, ils vont paver un chemin vers une extraordinaire nouvelle aventure.

Réalisé par :

Steven S. DeKnight
 
Ajouter

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
Blu-ray
Blu-ray 3D
DVD
FREN FRNL 12 111 Min 16/9 compatible 4/3 DTS HD États-Unis
4 critiques
Trier par :

    Greg Publié le 11/03/2019

  • user-thumb
    0_pen (34 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-offStar-offStar-off

    Sa critique : Autant j'ai bien aimé le premier volet, autant cette suite n'apporte rien.Les effets spéciaux sont toujours aussi bon mais l'histoire est plate et sans surprise.

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • Marc Publié le 07/01/2019

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (1944 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-offStar-offStar-off

    Sa critique : Dieu sait comment il s’y était pris mais Guillermo del Toro avait réussi à conférer un semblant d’âme à ce qui avait toutes les allures d’une purge annoncé, d’un blockbuster imbécile et pachydermique dans lequel on aurait instinctivement cherché du regard la présence de The Rock ou de Gerard Butler : cette histoire de robots géants, contrôlés grâce à une symbiose des esprits de son duo de pilotes, qui affronte des monstres titanesques qui surgissent des abysses et partent à l’assaut des villes côtières du Pacifique...non mais allez...sérieusement, quoi ! En bon français, on aurait pu l’appeler “Psychic MechWarriors vs. Kaiju Eiga”, ce qui titille directement une corde sensible chez les amateurs de pop-culture japonaise. Pour les autres, imaginer Godzilla qui se fritte avec Goldorak est la meilleure approche qu’on puisse en proposer. Quoi qu’il en soit, Del Toro, en bon Fanboy, avait parfaitement saisi ce qui devait constituer l’ADN d’un tel projet. Il est très difficile d’expliquer ce qui régit et assure le succès des Anime d’action et/ou de science-fiction à ceux qui y seraient totalement hermétiques : des torrents d’héroïsme très premier degré et pourtant, une forme de désinvolture humoristique ? Une fascination pour la violence et une intransigeance radicale envers l’ennemi entrecoupé de rappels douloureux de l’enfance et d’extériorisation des névroses enfouies ? Le rejeton contrarié de la V.R. et du Bushîdo ? Je ne suis même pas certain qu’on puisse réellement “expliquer” ce dont il s’agit, c’est juste que l’habitude et l’expérience font que le fan ressent positivement ce genre d’épopée guerrière pétrie de paradoxes et de contradictions, et que le dit pachyderme filmique se transforme séance tenante en une madeleine de Proust curieusement attachante. Malheureusement, le nouveau réalisateur pressenti pour tourner la suite fait justement partie de ces “extérieurs”, de ceux qui portent un regard au mieux “ethnologique” sur le matériau d’inspiration. Pourtant, il est clair que DeKnight a quand même tenté de reprendre à son compte l’alchimie miraculeuse à laquelle était parvenu Del Toro, de faire la part des choses entre l’humour et la gravité ou entre les enjeux planétaires et les drames personnels...mais il l’a fait à la manière hollywoodienne, dans un esprit hollywoodien, en gommant tout particularisme intempestif. Le pire, c’est qu’en terme de grand spectacle, il n’y a aucune raison de s’avouer déçu ni par les effets spéciaux, ni par les chorégraphies martiales et l’ordonnancement de ces duels à mort entre robots et monstres : ‘Pacific rim’ surclasse largement la franchise ‘Transformers’, avec qui il fait jeu égal technologiquement sans souffrir de la bouillie de micro-séquences frénétiques que Michael Bay ose appeler une mise en scène. Reste qu’au lieu de l’heureuse anomalie que constituait le première épisode dans le paysage de la science-fiction en 2013, sa suite ne parvient à s’incarner que dans un produit hollywoodien générique, avec tout ce que cela implique de prévisible et d’un peu plouc.

    1 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • The Great Publié le 05/08/2018

  • user-thumb
    5_pen (139 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-offStar-offStar-offStar-off

    Sa critique : un remake tout juste déguisé grossièrement de Transformers, pas de quoi ruer dans les brancards.

    0 Smiley_yes   1 Smiley_no