Deadpool 2 (2018)

Action, Aventure, Comédies, Américaines

(6 votes)
Star-onStar-onStar-halfStar-offStar-off
Deadpool 2 (2018) bluray

SYNOPSIS :

L'insolent mercenaire de Marvel remet le masque !
Plus grand, plus-mieux, et occasionnellement les fesses à l'air, il devra affronter un Super-Soldat dressé pour tuer, repenser l'amitié, la famille, et ce que signifie l'héroïsme - tout en bottant cinquante nuances de culs, car comme chacun sait, pour faire le Bien, il faut parfois se salir les doigts.

Réalisé par :

David Leitch
 
Ajouter

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
Blu-ray
DVD
FREN FRNL 12 119 Min 16/9 (2.40:1) DTS HD États-Unis
1 critique
Trier par :

    Marc Publié le 07/01/2019

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (1902 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off

    Sa critique : Voici trois ans, ‘Deadpool’ avait été une véritable bouffée d’air frais dans l’univers codifié et lisse des Super Héros Marvel. Alors que tout le monde s’est aperçu depuis longtemps que les scénarios de ces blockbusters sont tous conçus dans le même moule, c’est comme si le film Deadpool - qui, par ailleurs, n’avait rien d’un blockbuster - avait coulé hors du moule, s’était répandu au sol, dans les interstices où ça colle bien et ça ne part plus, et en avait profité pour formuler une analogie vaseuse à connotation sexuelle. Le fait que ce nouveau héros masqué se retrouvait face à tel ennemi, rencontrait tel allié ou s’assignait tel objectif ne servait finalement que de prétexte au délire continu et aux saillies douteuses de ce personnage irrévérencieux et immoral. Il faut évidemment relativiser la portée d’un tel électron libre : l’existence même d’un tel personnage ne signifie évidemment pas que l’industrie hollywoodienne soit subitement devenu libertaire et anar, mais plus prosaïquement qu’elle n’hésite pas à transgresser ses propres limites pour autant qu’il y ait de l’argent à la clé….et tout comme l’argent appelle l’argent, le succès appelle une suite, qui prend en général bien soin de poncer toutes les particularité qui ressortent et qui faisaient du premier volet un succès inattendu. Dans le cas de Deadpool 2, ce n’est pas tout à fait exact : certes, on y découvre quelques morceaux de bravoure pyrotechniques qui gonflent le budget sans avoir la moindre utilité compte tenu de ce qu’on attend d’un film comme ‘Deadpool’. Certes aussi, on sait à présent à quoi s’attendre et on s’étonne beaucoup moins quand Deadpool charrie les autres franchises Marvel, brise le quatrième mur pour s’adresser directement au spectateur ou se paye une référence plus ou moins pointue à la pop-culture...mais Deadpool se montre pourtant capable d’exploiter à nouveau sa logique meta avec suffisamment de mauvais esprit pour qu’on se laisse convaincre. L’un dans l’autre, comme la plupart des comédies américaines qui dégainent 30 vannes à la minute, Deadpool s’avère globalement plutôt drôle, le volume létal de traits d’esprit impliquant que même si un quart seulement fonctionnent correctement, c’est déjà plus qu’assez pour laisser une impression très satisfaisante..

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no