Mission Impossible : Fallout (2018)

Action, Aventure, Thriller

(21 votes)
Star-onStar-onStar-onStar-halfStar-off
Mission Impossible : Fallout (2018) dvd

SYNOPSIS :

Ethan Hunt accompagné de son équipe de l'IMF - Impossible Mission Force et de quelques fidèles alliées sont lancés dans une course contre la montre, suite au terrible échec d'une mission.

Réalisé par :

Christopher McQuarrie
 
Ajouter

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
Blu-ray
DVD
FREN FRNLEN 12 141 Min 16/9 (2.40:1) Dolby Digital États-Unis
2 critiques
Trier par :

    Greg Publié le 12/06/2019

  • user-thumb
    0_pen (37 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-onStar-off

    Sa critique : Très bonne surprise que ce nouvel épisode de Mission Impossible.L'intrigue est prenante, il n'y a quasi pas de temps morts et pas mal de rebondissements (même si certains sont assez prévisibles). On passe globalement un très bon moment.

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • Marc Publié le 30/03/2019

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (1994 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-onStar-off

    Sa critique : ‘Mission : Impossible’ est l’exemple trop rare d’une franchise qui, en accumulant les épisodes depuis près de vingt ans, a dépassé depuis longtemps le point de rupture normal de toute série qui s’éternise, celui où survient l’épisode de trop, où tout devient poussif et redondant, où on se rend compte que le héros est tout vieux ou appréhende son rôle comme un fonctionnaire qui viendrait chercher son chèque. D’épisodes en épisodes, ‘Mission : impossible’, lui, ne faiblit que très modérément et parvient à évoluer en parallèle avec son public, son casting et la réalité du monde contemporain. D’ailleurs, même s’il se débrouille quand même pour sauver le monde à la fin de cet épisode crépusculaire, même Tom Cruise a renoncé à essayer de faire croire qu’il avait toujours 30 ans, et le voir s’essouffler en acrobaties ou se faire dérouiller par un Bad guy plus jeune et plus robuste fait partie des petits plaisirs décalés que la franchise peut se permettre d’offrir aujourd’hui. Toutefois, le scénario de ce ‘Fallout’, avec d’anciens agents spéciaux que la ruine de leurs idéaux conduit à envisager la destruction du système qui les employait, me semble un peu plus entortillé que l’habitude et la pratique ne l’exigent et on y revoit pas mal de personnages des épisodes précédents….ce qui m’énerve un peu car les ‘Mission : Impossible’ font partie de ces séries à rallonge dont j’oublie systématiquement les tenants et les aboutissants au fur et à mesure que les épisodes défilent...et je ne sais même pas pourquoi ! Que j’oublie ce qui s’est passé avant un ‘Resident evil 6’ ou un ‘Underworld 5’, c’est logique, ces séries ont atteint leur plafond de verre et exposé leur potentiel daubesque depuis bien longtemps…mais dans le cas de ‘Mission : impossible’, j’ai la conviction que le spectacle proposé est tellement au-dessus des standards de l’Actionner hollywoodien moyen, technico-qualitativement parlant, qu’on se met instinctivement dans les conditions idoines pour ne pas rater une miette de ce spectacle a(ba)sourdissant, quitte à décharger le cerveau d’une partie de ses fonctions d’assimilation narrative. Cette fois, pourtant, le Grand Final est vraiment un Grand Final, alors que ‘Mission : Impossible – Fallout’ démarre de manière moins tonitruante : la séquence parisienne n’en reste pas moins plutôt trépidante, hommage rendu aux films de braquage et aux scènes d’action "à l’européenne" d’autrefois.. Une fois à Londres, le ton se fait plus léger et la poursuite se drape d’un certain humour. Il faut attendre la demi-heure finale au Cachemire pour retrouver l’essence de ce qui constitue ‘Mission : Impossible’ : des enjeux planétaires qui, tout en restant ludiques, sont filmés avec une telle maîtrise conjuguée de la tension et du grand spectacle qu’on se prend instantanément au jeu, et des scènes d’action d’une virtuosité à peine croyable, qui font osciller le spectateur entre stress authentique et incrédulité hilare. Au final, aussi loin que je puisse me souvenir, ce ‘Mission : Impossible – Fallout’ est peut-être un ton, un très léger ton, en dessous des deux précédents…mais à ce niveau de qualité et d’efficacité, il n’y a de toute façon pas grand monde pour menacer la suprématie de la série en matière d’Actionner hollywoodien. Cette année encore, face à James Bond et à Jason Bourne, Ethan Hunt conserve son trône !

    1 Smiley_yes   0 Smiley_no