Tamara Vol.2 (2018)

Comédies, Françaises

(2 votes)
Star-onStar-onStar-halfStar-offStar-off
Tamara Vol.2 (2018) dvd

SYNOPSIS :

Tamara est séparée de Diego depuis deux ans. Elle quitte enfin le nid pour vivre l'aventure étuidante à Paris avec sa copine Sam. En galère d'appartement, elles acceptent une coloc avec Wagner. Problème : Diego fait partie du lot, et il n'est plus célibataire ! Pour Tamara, qui rêve d'oublier sa petite vie de province, ça commence mal... Et tout se complique lorsqu'elle flashe sur James, le mec parfait : étudiant-photographe-mannequin-DJ canon, star des réseaux sociaux ! Pour l'approcher, elle va devoir devenir populaire et jouer dans la cour des grandes... Tout ça sous le regard de Diego... Entre la fac, l'ex, le futur-ex et des parents toujours sur son dos, il va falloir faire les bons choix !

Réalisé par :

Alexandre Castagnetti
 
Ajouter

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
DVD
FRAFR FR all 102 Min 16/9 (2.40:1) Dolby Digital France
1 critique
Trier par :

    Marc Publié le 12/12/2018

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (1916 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off

    Sa critique : De façon surprenante, l’adaptation de la bande-dessinée de Zidrou et Darasse s’était imposé comme une relative réussite dans un créneau où ces dernières sont rarissimes : le premier ‘Tamara’ parvenait à ne pas rester prisonnier des cases et du rythme propres à la bande-dessinée et s’imposait comme un teenage-movie peut-être pas extraordinaire mais qui dégageait au moins une certaine forme de sincérité. De façon encore plus étonnante, alors que les suites ne font généralement que confirmer un premier échec (‘Boule & Bill 2’, pour ne citer qu’un exemple récent), ‘Tamara Vol.2’ se débrouille pour rester à peu près à flot. En faisant le choix de s’éloigner toujours plus du contenu des différents albums, en reléguant les problèmes de poids de Tamara à la périphérie de l’histoire, le film fait une nouvelle fois le choix de fonctionner sur ses qualités propres, même s’il est évident que c’est sur nom qu’il compte rameuter son public. C’est vrai, Tamara et sa petite bande ont peut-être grandi et étudient à la Sorbonne, mais on ne peut pas dire que leurs mésaventures dans la grande ville m’aient vraiment fait rire, sans que je puisse déterminer s’il s’agit d’un problème générationnel ou plus simplement si les gags ne sont pas très bien écrits. A la décharge du film, je pourrais dire que la BD ne m’a jamais poussé vers des sommets d’hilarité non plus. Assez insipide en matière d’humour, ‘Tamara’ peut tabler encore une fois sur l’honnêteté avec laquelle il s’efforce de parler d’une jeunesse “ordinaire” de la fin des années 2010 et d’appréhender son quotidien, ses rites, ses codes et les difficultés auxquelles elle doit faire face sans avoir l’air hors-sujet ou passer pour un vieux con donneur de leçon. Toute adaptation de BD à succès et production TF1 pour le dimanche soir qu’il soit, il semble que le résultat parvienne effectivement à saisir quelque chose de son époque : j’en veux pour preuve que votre serviteur s’est senti rigoureusement étranger au spectacle de la vie et des rêves de ces millenials alors que sa fille les suivait avec une évidente fascination. Du coup, il serait bien possible que Tamara, tout en parlant de contingences plutôt universelles et intemporelles (amourettes, amitié, confiance en soi, etc…) soit l’équivalent actuel, dans le contexte français en tout cas, de ce qu’était ‘Lol’ il y a 10 ans, et peut-être même ‘La boum’ il y a 40 ans.

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no