Pokémon Détective Pikachu (2019)

Action, Aventure, Animation

(7 votes)
Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off
Pokémon Détective Pikachu (2019) dvd

SYNOPSIS :

Après la disparition mystérieuse de Harry Goodman, un détective privé, son fils Tim va tenter de découvrir ce qui s'est passé. Le détective Pikachu, ancien partenaire de Harry, participe alors à l'enquête : un super-détective adorable à la sagacité hilarante, qui en laisse plus d'un perplexe, dont lui-même. Constatant qu'ils sont particulièrement bien assortis, Tim et Pikachu unissent leurs forces dans une aventure palpitante pour résoudre cet insondable mystère. À la recherche d'indices dans les rues peuplées de néons de la ville de Ryme – métropole moderne et tentaculaire où humains et Pokémon vivent côte à côte dans un monde en live-action très réaliste –, ils rencontrent plusieurs personnages Pokémon et découvrent alors un complot choquant qui pourrait bien détruire cette coexistence pacifique et menacer l'ensemble de leur univers.

Réalisé par :

Rob Letterman
 
Ajouter

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
Blu-ray
DVD
FRNLENVL FRNL 10 104 Min 16/9 (2.40:1) Dolby Digital États-Unis
2 critiques
Trier par :

    Greg Publié le 11/06/2020

  • user-thumb
    0_pen (48 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off

    Sa critique : Bonne surprise que ce film: très distrayant, bons effets spéciaux.Pas spécialement pour les grands fans de la franchise mais ce film se laisse bien regarder.Même si ce ne sera pas le film de l'année, ce film nous fait passer un bon moment.

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no

  • Marc Publié le 18/12/2019

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (2108 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off

    Sa critique : Consacrer tout un film aux Pokémon me semblait être l’idée la plus foireuse de l’année, quand bien même le succès intact de cet univers un quart de siècle après sa création apporte une certaine justification au projet : depuis, heureusement, il y a aussi eu le portage de ‘Dora l’exploratrice’. Je m’explique : déjà, les Pokémon, ce n’est pas ma génération ; visuellement, ce n’est pas loin d’être le pire du pire de l’animation japonaise et si je peux admettre qu’avec quelques années de moins, j’aurais sans doute trouvé mon compte dans ces histoires de combats de bestioles qui montent en puissance, je ne voyais pas très bien comment il allait être possible de rendre la chose digne d’intérêt en Live. La réponse était évidente : en trahissant ouvertement le principe de la série animée et des jeux vidéo. Exit donc, Sasha et les poké-balls (qui apparaissent uniquement pour le clin d’oeil)...mais un nombre très respectable de pokémons apparaissent au fil de l’histoire de manière plus ou moins anecdotique : c’est du pur fan-service, il ne faut pas se leurrer, et c’est pile ce qu’une bonne partie du public -cible attend et espère. Pourtant, le film ne se réduit pas à sa facette complaisante : ‘Détective Pikachu’ se déroule dans une ville à la ‘Zootopia’, où humains et pokémons cohabitent en bonne intelligence, une réalité abordée au premier degré qu’on est donc forcé d’accepter d’emblée sans que le scénario cherche à lui trouver des explications rationnelles, ce qui est plutôt une bonne chose. Au menu, disparition d’un détective, enfermement d’un pokémon très puissant, complot de certaines élites humains...tandis que le fils du détective mène l’enquête en compagnie d’un pikachu bavard façon Ryan Reynolds et coiffé d’un deerstalker façon Sherlock Holmes. Rebondissements et péripéties ne sont certes pas d’une originalité folle mais pourtant, dans la cohérence qui lui est propre, le scénario n’accumule aucune fausse note...et puis, il faut voir d’où on vient, aussi ! Généreux en séquences à grand spectacle et en touches d’humour mais tout en mesure contrairement à nombre de ses pairs, ‘Détective Pikachu’ surprend par son côté soigné, alors qu’il y avait toutes les raisons de craindre une production bâclée tablant sur l’absence de discernement du jeune public. D’ailleurs, contrairement au jeune public toujours, il est vrai que je ne peux pas décemment m’extasier sur la mignonitude et le rendu soyeux du pelage de Pikachu...mais pour quelqu’un qui n’entrave rien à cet univers, il y avait tout de même un certain plaisir à découvrir toutes ces bestioles à l’écran, et encore plus quand un enfant de cinq ans bondit sur le fauteuil à côté de vous en s’égosillant “SALAMECHE, C’EST SALAMECHE !!!”. En fin de compte, c’est le portage dont on pouvait légitimement espérer le pire qui se révèle une production familiale parmi les plus réussies qu’on ait vu ces derniers temps.

    1 Smiley_yes   0 Smiley_no