Avengers: Endgame (2019) 3d_icon

Fantastique, Aventure, Super Héros

(5 votes)
Star-onStar-onStar-onStar-halfStar-off
Avengers: Endgame (2019) bluray3d

SYNOPSIS :

Thanos ayant anéanti la moitié de l'univers, les Avengers restants resserrent les rangs dans ce vingt-deuxième film des Studios Marvel, grande conclusion d'un des chapitres de l'Univers Cinématographique Marvel.

Réalisé par :

Anthony Russo & Joe Russo
 
Ajouter

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
Blu-ray
Blu-ray 3D
DVD
FREN FRNL 12 181 Min 16/9 (2.40:1) DTS HD États-Unis
1 critique
Trier par :

    Marc Publié le 03/05/2019

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (2014 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-onStar-off

    Sa critique : Voilà, c’est donc à ce point précis que nous ont amené une bonne vingtaine de blockbusters étalés sur les onze dernières années : quelques milliards de dollars de recette plus tard, il s’agit aujourd’hui de conclure les arcs narratifs de l’ensemble des surhommes du Marvel Cinematic Universe apparus depuis le premier ‘Iron man’, les uns dans l’humour, les autres dans l’héroïsme, le tragique ou le mélodrame. Notons au passage que toutes les figures, centrales ou même secondaires, encore vivantes à ce stade de la saga apparaissent dans le dernier tiers du film, du jamais-vu dans l’histoire du Film à grand spectacle en terme de casting. Du coup, ce film ultra-choral peut laisser l’impression d’une certaine lenteur puisqu’il n’était pas envisageable de proposer trois heures de show pyrotechnique à un million de dollars les dix secondes, et que tous les intervenants devaient bénéficier d’une exposition suffisante. Néanmoins, compte tenu du nombre imposant de trames narratives à traiter et de la volonté de Marvel de revisiter sa propre mythologie cinématographique grâce à un petit mindfuck temporel de derrière les fagots (la récupération des pierres d’infinité dans le passé pour prévenir le génocide d’ampleur galactique commis par Thanos), on doit bien admettre que ‘Avengers : Endgame’ fait preuve d’un équilibre à toute épreuve, et on oubliera sans trop de peine les incohérences quantiques dont le film est truffé : il s’agit d’Avengers’ après tout, pas de ‘Retour vers le futur’. Dans aucun des différents sous-genres qu’il aborde, ‘Avengers : endgame’ n’atteint le sommet de la hiérarchie Marvel mais l’alternance de toutes ces tendances s’effectue de façon fluide et le mélange de genre est plutôt harmonieux, ce qui n’était pas franchement gagné d’avance : lorsqu’il tente la carte de l’humour, c’est assez réussi et quand il joue celle de l’émotion, c’est plutôt convaincant...tout cela à l’échelle du blockbuster à Super-Héros, évidemment ! Au final, il est clair que tout le monde regardera prioritairement Avengers pour ses séquences d’action (et aussi parce que personne n’a envie de s’être tapé vingt films pour rien!) et dans ce domaine, même si la progression technique et qualitative a été constante depuis Iron man ou même depuis le premier Avengers, le Ragnarök final conserve un pouvoir de sidération visuelle assez impressionnant. En fait, la notion de ‘Feu d’artifice final’ est parfaitement adéquate : bien sûr, on peut faire la fine bouche, juger que quand on en a vu un on les a tous vu, ou même considérer que ce n’est pas parce que celui-ci emploie plus de pétards qu’il est nécessairement plus beau, plus impressionnant ou mieux agencé. Mais si d’aventure vous vous retrouviez très bien placé pour assister du feu d’artifice du Nouvel an à New York, je vous défie de prétendre que ça ne claque pas un peu plus que les autres feux d’artifice !

    1 Smiley_yes   0 Smiley_no