Raya et le Dernier Dragon (2021)

Dessins animés, Animation, Bien-être

(5 votes)
Star-onStar-onStar-offStar-offStar-off
Raya et le Dernier Dragon (2021) bluray

SYNOPSIS :

Il y a de cela fort longtemps, au royaume imaginaire de Kumandra, humains et dragons vivaient en harmonie. Mais un jour, une force maléfique s'abattit sur le royaume et les dragons se sacrifièrent pour sauver l'humanité.
Lorsque cette force réapparait cinq siècles plus tard, Raya, une guerrière solitaire, se met en quête du légendaire dernier dragon pour restaurer l'harmonie sur la terre de Kumandra, au sein d'un peuple désormais divisé. Commence pour elle un long voyage au cours duquel elle découvrira qu'il lui faudra bien plus qu'un dragon pour sauver le monde, et que la confiance et l'entraide seront essentiels pour conduire au succès cette périlleuse mission.

 
Ajouter

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
Blu-ray
DVD
FRNLENVL FRNLEN 6 103 Min 16/9 (2.40:1) Dolby Digital États-Unis
1 critique
Trier par :

    Marc Publié le 25/07/2021

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (2224 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-offStar-offStar-off

    Sa critique : Depuis une dizaine d’années, on était tout prêt de croire que les films animés Disney allaient lentement mais sûrement se hisser à la hauteur des standards de qualité des productions Pixar, avec lesquels on commençait d’ailleurs parfois à les confondre : d’excellentes cuvées comme ‘Zootopia’ ou “Vaiana’ faisaient oublier les abus de franchise à la ‘Cars 3’. Pourtant, tout le monde a le droit de trébucher...ou, espérons-le, de livrer un “Film bouche-trou”, comme même Pixar en a pris la (mauvaise) habitude depuis quelques temps : c’est à dire que même s’il suscitera un enthousiasme unanime chez les enfants, ‘Raya et le dernier dragon’ ne devrait guère faire date dans la filmographie Disney (à moins qu’il ne soit réhabilité dans très longtemps, comme une sorte de ‘Taram et le chaudron magique’ numérique…?). La dernière production Disney repose sur un double-schéma tout à fait lisible : d’un côté, le girl-power, trait récurrent en passe de devenir dominant chez Disney ; de l’autre, le schéma classique de la “quête du héro(ïne)” dans un univers Fantasy, qui le rend aisément compréhensible à n’importe quel âge. Cette seconde caractéristique offre d’ailleurs ses meilleurs atouts au film, qui est visuellement magnifique et a eu l’excellente idée de faire se dérouler la quête à travers une Asie en miniature regroupée autour d’un lac, dont chaque clan présente une influence bien identifiable (culture thaï, mongole, balinaise, etc…). Toutefois, tous ceux qui ont un jour jeté un œil à la série animée ‘Avatar’ ne manqueront pas de repérer de très grosses influences repiquées à la production Nickelodeon, avec des dragons qui auraient simplement remplacé les grands maîtres liés aux quatre éléments. D’une manière générale, même si les péripéties se succèdent à un rythme plus qu’honorable, même si on ne s’attendait pas à autre chose qu’à un message convenu sur l’entraide, la famille et le respect des différences, toutes ces caractéristiques immuables des films d’animation familiaux me semblent cette fois jouées en mode mineur : l’héroïne n’est pas particulièrement charismatique, sa némésis l’est encore moins et dans le rôle du sidekick excentrique et ingérable, la dragonne Sisu fait pâle figure par rapport à Maui, au génie d’Aladdin ou aux nombreux autres archétypes du même genre qui jalonnent l’histoire de la Firme. Il y a surtout que ‘Raya’ livre une gentille odyssée magique à hauteur d’enfant, classique et scrupuleusement conforme à son cahier des charges,, mais qui ne se préoccupe guère de savoir si les parents la trouveront aussi fascinante que leur progéniture (et c’est loin d’être le cas, si vous ne l’aviez pas encore deviné). Honnêtement, compte tenu du succès obtenu auprès du public prioritaire, ce n’est pas vraiment comme si on pouvait lui en tenir rigueur.

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no