Promising Young Woman (2020)

Emotion/drame, Crime, Thriller

(6 votes)
Star-onStar-onStar-halfStar-offStar-off
Promising Young Woman (2020) dvd

SYNOPSIS :

Tout le monde s'entendait pour dire que Cassie était une jeune femme pleine d'avenir...jusqu'à ce qu'un évènement inattendu ne vienne tout bouleverser. Mais rien dans la vie de Cassie n'est en fait conforme aux apparences : elle est aussi intelligente que rusée, séduisante que calculatrice et mène une double vie dès la nuit tombée. Au cours de cette aventure passionnante, une rencontre inattendue va donner l'opportunité à Cassie de racheter les erreurs de son passé.

Réalisé par :

Emerald Fennell
 
Ajouter

PHOTOS DU FILM :

FORMAT DISPONIBLE Audio Sous-titres Public Durée IMAGE SON Pays
DVD
EN NL 12 109 Min 16/9 (2.40:1) Dolby Digital États-Unis
1 critique
Trier par :

    Marc Publié le 07/11/2021

  • user-thumb
    5_pen_3_fr (2229 CRITIQUES)
    Voir toutes ses critiques
    Sa cotation : Star-onStar-onStar-onStar-offStar-off

    Sa critique : Admiré par les uns, source d’angoisse pour les autres, ‘Promising young woman’ est loin d’être une mauvaise pioche mais il semble très difficile de séparer nettement ses qualités en tant que divertissement et le message qu’il entend délivrer et qui reste en permanence au premier plan. De toure évidence inspirée par le Rape&Revenge mais sans la logique rigoriste d’action/réaction que sous-tend le genre, la vengeance qui fait carburer ‘Promising young woman’ est ici portée par procuration au nom d’une cause dont les détails ne seront révélés que progressivement. En outre, de “La dernière maison sur la gauche”’ au récent, âpre et sous-estimé ‘Revenge’ de Coralie Fargeat, le Rape&Revenge obéit à une logique primale, centré sur un ensauvagement de la victime devenue prédatrice, offerte à la fois en figure d’admiration et de crainte, et défend ordinairement une loi du Talion appliquée de façon aveugle. Dans ‘Promising young woman’, qui serait un peu le versant civilisé et légaliste de cet esprit de Far-West, chacun se verrait plutôt “récompensé” selon ses mérites : la méthode est plus fine, parfois plus vicieuse, en tout cas certainement plus intéressante à découvrir que les exécutions répétées et aussi sanglantes que possible exigées par le modèle d’origine. Elle donne aussi un résultat plus grand-public, là où les films précités restent des productions de niche à ne pas mettre entre toutes les mains et, finalement, moins défouloir cathartique qu’exposé magistral, raison pour laquelle ‘Promising young woman’ serait plutôt à considérer comme un Thriller post#MeToo que comme un R&R tardif. Le résultat souffre malgré tout des faiblesses de ses points forts. Son souci premier semble être de neutraliser tous les arguments qui concourent à permettre la culture du viol. Ce n’est certes pas à dédaigner mais il le fait de manière un brin mécanique avec une mise en scène sage et appliquée où chaque scène semble n’exister que pour exprimer son ambition pédagogique : c’est peu dire que dans le même état d’esprit, un ‘Assassination nation’ embrassait plus large et se révélait autrement plus cinglant et mémorable. En tant que Thriller, l’ensemble fonctionne malgré tout pas trop mal, mais il lui manque une touche pop particulière, celle d’un Gregge Arakki ou d’un Harmony Korine par exemple, ainsi que la complexité narrative d’une série comme ‘13 reasons why’ maîtrisait remarquablement bien. Trop schématique, avec des personnages et des scènes victimes de négligence d’écriture au-delà du message qu’ils sont destinés à délivrer, ‘Promising young woman’ échoue à être le film à la fois populaire et de référence qu’il rêvait d’être. A trop porter son message, il en oublie parfois d’être simplement un film.

    0 Smiley_yes   0 Smiley_no